VIA 57 WEST, New York, USA

 

publié dans l'Arca International n. 136

 

VIA 57 WEST, New York, USA, projet : BIG-Bjarke Ingels Group

 

 

Project:  BIG-Bjarke Ingels Group; Partners in Charge: Bjarke Ingels, Thomas Christoffersen, Beat Schenk; Project Architect: David Brown, Team: Aleksander Tokarz, Alessandro Ronfini, Alessio Valmori, Alvaro Mendive, Benjamin Schulte, Birk Daugaard, Celine Jeanne, Christoffer Gotfredsen, Daniel Sundlin, Dominyka Mineikyte, Eivor Davidsen, Felicia Guldberg, Florian Oberschneider, Gabrielle Nadeau, Gül Ertekin, Ho Kyung Lee, Hongyi Jin, Julian Liang, Julianne Gola, Laura Youf, Lucian Racovitan, Marcella Martinez, Maria Nikolova, Maya Shopova, Mitesh Dixit, Nicklas A. Rasch, Ola Hariri, Riccardo Mariano, Steffan Heath, Stanley Lung, Tara Hagan, Thilani Rajarathna, Tyler Polich, Valentina Mele, Valerie Lechene, Xu Li, Yi Li; Collaborators: SLCE Architects, Starr Whitehouse, Thornton Tomasetti, Dagher Engineering, Langan Engineering, Hunter Roberts,Enclos, Philip Habib & Assoc, Vidaris Inc, Nancy Packes, Van Deusen & Assoc, Cerami & Assoc, CPP, AKRF, Glessner Group, Brandston Partnership Inc; Project Leader Interiors: David Brown, Project Manager Interiors: Beat Schenk; Team Interiors: Aaron Hales, Alessandro Ronfini, Brian Foster, Christoffer Gotfredsen, Ho Kyung Lee, Hongyi Jin, Ivy Hume, Jenny Chang, Lauren Turner, Mina Rafiee, Rakel Karlsdottir, Tara Hagan, Thomas Fagan, Tiago Barros, Valentina Mele; Client: The Durst Organization

 

 

VIA 57 West est une construction hybride, un croisement entre un immeuble européen avec cour intérieure commune et un gratte-ciel traditionnel de Manhattan, qui réunit les avantages de l'un et de l’autre : le caractère compact et la fonctionnalité d’un immeuble doté de cour intérieure avec la lumière et les vues panoramiques d’un gratte-ciel.

 

 

En conservant les trois angles du bloc bas et en soulevant la partie nord-est du bâtiment jusqu’à un pic de 142 mètres, la vue depuis la cour donne sur la rivière Hudson, en laissant pénétrer le soleil faible de l’ouest à l’intérieur du bâtiment sans barrer la vue panoramique sur le fleuve à la Tour Helena adjacente.

 

 

La forme du complexe varie en fonction de l’endroit où se trouve l’observateur. De la West-Side-Highway, il ressemble à une pyramide déformée, et de la West 58th Street, il apparaît comme une flèche de verre spectaculaire. Dans une interview accordée au magazine Dezeen, Bjarke Ingels a qualifié la structure de "courtscraper ".

 

 

Pour la cour intérieure, conçue pour que le plus de résidents possibles puissent avoir vue sur le fleuve – l’entreprise d’architecture paysagère s’est inspirée de l’oasis urbaine classique de Copenhague ; la cour reste visible de la rue, créant ainsi une connexion visuelle entre le vert du parc de l’Hudson River et l’intérieur du complexe.

 

 

La pente du bâtiment assure une transition d’échelle entre les structures de faible hauteur au sud et les grandes tours résidentielles au nord et à l’ouest du site. Le toit en pente, très visible, est constitué d’une surface simple percée de terrasses – toutes différentes les unes des autres et orientées plein sud.

 

 

Le revêtement en métal de la façade antérieure est percé d’ouvertures qui font fonction de balcons pour les appartements. Le motif à chevron des façades se répète également dans les étages.

 

 

Chaque appartement dispose d’une baie vitrée pour augmenter le plaisir de la vue, ainsi que de balcons qui favorisent l'interaction entre les résidents et les passants.

 

 

En plus du jardin central d’environ 10 000 mètres carrés, les services destinés aux occupants comprennent une salle de basket, une piscine, un centre fitness et une salle de projection, tandis