L’Astemia Pentita Barolo (CN), Italie

 

publié dans l'Arca International n. 149

 

L’Astemia Pentita, Barolo (Cuneo), Italie, projet: Gianni Arnaudo Architecte

 

 

Project and Art Direction: Gianni Arnaudo; Floors and Cladding: Graniti Fiandre; Boxes Exterior Shell: Woodn; Client: Sandra Vezza. Photos: Dario Fusaro

 

 

Sur la colline des Cannubi dans la zone du Barolo (Piémont), là où l'arête qui accueille les vignobles les plus précieux des Langhe commence à monter vers le centre du pays, se dresse "L’Astemia Pentita", la première cave vinicole "pop" au monde, voulue par Sandra Vezza.

 

 

L’architecture du bâtiment est une déclaration d’amour à l’esthétique pop. Deux grands volumes superposés sur la colline douce des Cannubi rappellent deux gigantesques caisses en bois, de celles qui contiennent les bouteilles de vin vendues dans le commerce. Cependant, tout le processus de production a lieu dans les sous-sols et à la surface, aucune clôture n’entoure la cave qui se dresse au milieu des rangées de vignes, afin de respecter l’environnement et souligner sa forte appartenance au paysage.

 

 

Pour les espaces intérieurs, Sandra Vezza a privilégié les matériaux naturels habituellement utilisés dans le secteur de la production du vin, tels que le raphia, par exemple, qui sert à envelopper les bouteilles et à les protéger au cours de leur transport.

 

 

Ainsi, la tradition et l’audace s’opposent et se fondent pour donner vie à un projet d'architecture unique en son genre. Aux sols qui évoquent la nature et la tradition, s’opposent les plafonds de la cave ornés de grandes peintures murales d’un style pop et surréaliste, réalisées par des artistes locaux, et qui créent l'illusion de se trouver réellement à l’intérieur d’une caisse de vin au moment où une main en retire une bouteille. Le mobilier de la cave comprend certaines pièces de design incontournables de Gufram, telles que le canapé Bocca ou le porte-manteau Cactus, mais aussi des objets plus récents comme le fauteuil Roxanne.

 

 

Lorsque Gianni Arnaudo a imaginé la cave "L’Astemia Pentita", son objectif n’était pas de provoquer ni simplement de choquer, mais d’utiliser l’architecture comme outil visuel pour écrire une phrase avec une autre graphie. Pour ce vignoble, l’idée était de conférer une valeur éthique au bâtiment, en s’inspirant de l’emballage qui, de nos jours, a parfois plus d’importance que son contenu.

 

 

Comme pour les autres projets d’architecture et de design de Gianni Arnaudo, (comme la table Déjeuner sur l’arbre, dans la collection permanente du Centre Pompidou à Paris), le message est transmis à travers deux outils du Pop art : le "zoom sur l’objet" et l’ironie.

 

 

Le "zoom" sur un objet, ce sont les deux boîtes empilées en porte-à-faux reproduites à grande échelle – afin que le concept, pas la construction (qui est petite en fait) soit plus visible –, et l’ironie, moyen critique employé depuis toujours (et qui n’est certainement pas une invention pop), est une façon de dénoncer les contradictions actuelles du monde du vin et de sa commercialisation.