iHouse Dormitory, Togane-shi, Chiba-ken, Japon

 

publié dans l'Arca International n. 139 

 

iHouse Dormitory, Togane-shi, Chiba-ken, Japon, projet : Studio SUMO

 

 

Architect’ Firm: Studio SUMO (Design Architect); Architect of Record: Obayashi Corp., Koji Onishi (general manager); Toshimichi Takei (manager); Atsuko Mori (deputy manager); Mao Shigeishi, Hikaru Takei; Design Architect/Interior Designer: Studio SUMO, Sunil Bald, Yolande Daniels (partners in charge); Edward Yujoung Kim, Teo Quintana, Jae-Hyun Kim, Kevin Sani, Yezi Dai, Youngtack Oh, Masahi Takazawa (project team); Architect/Construction Supervision: Obayashi Corp; Lighting Designer: Studio SUMO, Obayashi Corp; Carpets: Tile Carpet GE Series, Toli Corporation; Ceilings: Rockwool Acoustic Board, Daiken Corporation; Glass: Ohyama Glass; Lighting: Panasonic, Daiko, Yamagiwa; Masonry and Stone: Nakamura Sekizai ; Metalworks: Nagaoka Sash Kogyo, Reiho Sangyo, Trust One, Kanedan, Atlas Ark; Structural System: Kaiser Void Slab System/Nihon Kaiser; Walls: Yoshino Gypsum; Windows, Curtainwalls, Doors: Lixil, Bunka Shutter, Nabco Systems, Naigai Technos; Client: Josai University Educational Corp.; Photos: Kawasami Kobayashi (KK) Photograph Office; Kudoh Photography (K)               

 

 

Tandis que le Japon doit faire face au vieillissement de sa population, les universités tentent de plus en plus d’attirer les étudiants étrangers pour des séjours à court et à long terme. Ce dortoir et le Centre international pouvant accueillir environ 140 étudiants internationaux hébergent, éduquent et intègrent efficacement une population qui est à la fois culturellement et économiquement diversifiée, dans des espaces communs partagés et des chambres allant de la chambre individuelle ou pour deux dotée de salle de bain particulière à la chambre pour quatre avec salle de bain commune.

 

 

Ces chambres partagées permettent à l’Université internationale de Josai d’offrir un hébergement pour seulement 80 € par mois, et conviennent particulièrement aux étudiants qui disposent de peu de moyens qui viennent de pays émergents de l’Asie et de l’Europe de l’Est. Le bâtiment est situé le long de la route principale qui mène à l’université, au bord des rizières.

 

 

Il se compose d’un dortoir de neuf mètres de large qui domine le Centre international orienté vers l’extérieur pour embrasser tout le paysage. Le Centre international organise une galerie, une salle d’archives et un espace pour l’organisation d’événements dédié à la mémoire du défunt prince Takamado qui a promu le partenariat entre le Japon et la Corée pour accueillir la Coupe du monde de football 2002.

 

 

La JIU entretient des relations étroites avec la famille Takamado. On entre dans le bâtiment de la route du campus par une ouverture dans la clôture qui sépare les deux unités au rez-de-chaussée. 

 

 

Una superficie à persiennes, entrecoupée de balcons en saillie, masque les passages extérieurs qui desservent les chambres du dortoir donnant sur les champs de riz.  

 

 

Cette surface est constituée de lames d’aluminium de différentes dimensions, chacune en porte-à-faux selon l’extension maximale possible au-delà d’un support vertical, créant ainsi une texture entrelacée à la fois en hauteur et en coupe. Les lames servent à masquer le dortoir tout en créant une façade unifiée qui reflète une identité individuelle plutôt qu’une succession d’unités.

 

 

Les lames d’aluminium orientées plein sud laissent passer le soleil pendant la journée, et le bâtiment passe du blanc à l’argent puis à l’orange au coucher du soleil.

 

 

 

Derrière la façade à persiennes, de nombreuses portes vitrées coulissantes s’ouvrent sur les passages, rappelant les "engawa", sorte de vérandas en bois qui font le tour des maisons traditionnelles japonaises.

 

 

Les espaces communs, le système de passages et de balcons prolongent l'espace de vie vers l’extérieur.