Bibliothèque de Vila Franca de Xira

 

publié dans l'Arca International 124

 

Bibliothèque de Vila Franca de Xira, Portugal, projet : Miguel Arruda Arquitectos Associados

 

Cette bibliothèque de Miguel Arruda est un bâtiment dense de contenus et de réflexion. Simple comme ne peut l’être que le résultat d’un travail acharné animé par la curiosité d’explorer toutes les possibilités de l’être et du futur d’une architecture.

 

 

Née de la transformation d’une grande usine désaffectée, la bibliothèque inclue un petit café, un espace d’exposition, et surtout un espace pour les enfants.  “Je ne voulais pas que la bibliothèque soit un espace mort, je voulais que tous les habitants aient réellement envie de la fréquenter” affirme Arruda.

 

 

Dans l’idée de l’architecte, la mémoire de la hauteur du volume de l’ancienne usine qui abritera la nouvelle bibliothèque devient le point de départ du projet. “Je me suis inspiré du volume de l’ancienne usine qui se développait tout en hauteur car je pressentais qu’il me serait très utile.”.

 

 

Développer le bâtiment en hauteur signifiait contraster le cours horizontal naturel de la rive du fleuve. L’ensemble du bâtiment joue par conséquent sur ce contraste entre paysage horizontal et organisation verticale des espaces intérieurs. La conception du volume part d’une simple opération de soustraction d’un angle du volume cubique pur, réminiscence de l’ancien bâtiment industriel.

 

 

La grande ouverture triangulaire obtenue correspond au vide vertical qui permet de relier visuellement les différents espaces intérieurs de la bibliothèque. Le cœur des liaisons verticales se matérialise en un énorme pilier de béton armé qui est décentré sur le côté sud-ouest du bâtiment pour libérer l’espace utilisable pour les fonctions de la bibliothèque.

 

 

La passerelle publique qui pénètre le volume à environ la moitié de sa hauteur,  ne permet pas d’accéder directement à la bibliothèque, mais sur les paliers de l’escalier qui mène au rez-de-chaussée et à la place publique.

 

 

Des passages vitrés qui créent un étonnant court-circuit visuel entre extérieur urbain, paysage, parcours public et activités intérieures de la bibliothèque.

 

 

“Cette architecture a permis pour la première fois aux habitants de Vila Franca d’avoir la perception de leur ville et du fleuve en même temps”. Le manque de ressources a imposé l’emploi de matériaux élémentaires, à la fois sobres et élégants : du béton teinté noir, des murs blancs, des sols en résine, du verre et des panneaux de verre.

 

www.miguelarruda.com