Résidence hôtelière Nakâra

 

Résidence hôtelière Nakâra, Cap d’Adge, Projet : Jacques Ferrier

 

Ce nouveau programme d’hôtel et de résidence de loisir s’ajoute à l’extrémité Sud du rivage d’Agde, dans un site encore relativement peu urbanisé où prédominent les quartiers de maisons individuelles.

 


photo Mathieu Ducros

 

Le projet s’inscrit dans une vision franchement méditerranéenne et rompt avec la banalité qui caractérise l’évolution récente de l’urbanisation des bords de mer.

 


photo Mathieu Ducros

 

De grands murs ajourés en béton blanc rythment de façon cohérente les divers programmes. Ils fonctionnent comme des filtres qui mettent à distance l’espace collectif - jardins, terrasses piscines - et l’espace intime des chambres.

 


photo Mathieu Ducros

 

Le dispositif de double façade crée un espace entre, un espace en plus qui ne fait pas partie de l’intérieur du bâtiment, ni des espaces extérieurs.

 


photo Mathieu Ducros

 

Les balcons s’avancent dans cet espace ambigu et permettent d’avoir le sentiment d’être à la fois dehors et dedans. Les grandes résilles blanches donnent de la profondeur à la façade et piègent l’ombre et la lumière dans un effet cinétique continu. Elles créent un fond vibrant sur lequel se détache le joyeux ballet des silhouettes des vacanciers, et s’illuminent le soir pour créer un éclairage doux et subtil.

 


photo Mathieu Ducros

 

Avec ce projet nous avons voulu donner un cadre calme et apaisant, en contrepoint à l’intensité du tourisme de masse. L’animation ne vient pas de la construction elle-même mais de la façon dont elle se laisse pénétrer par la vie balnéaire, et de sa capacité à réagir avec la lumière méditerranéenne.

 

 

C’est une architecture de climat et d’atmosphère.

 

www.jacques-ferrier.com